Le cri du lièvre de Marie-Christine Horn

85.. A l’instant où je tape ces mots sur mon clavier, 85 femmes sont mortes sous les coups de leur compagnons ou ex-compagnon depuis le début de l’année en France.
La 85ème victime de féminiside s’appelait Chloé et était enceinte de cinq mois, elle avait 29 ans. Son ancien compagnon ne supportait pas qu’elle ait refait sa vie.

C’est à la lecture de cette nouvelle que j’ai pris le courage de vous parler du livre de Marie-Christine Horn « Le cri du lièvre » paru aux éditions BSN. Jusqu’à aujourd’hui, je n’y arrivais pas, tant ce livre m’a bouleversée. J’avais beau le lire, le relire et le relire encore, à chaque fois je finissais en larmes, et j’avais peur de ne pas écrire une chronique à la hauteur de ce roman. C’est du Marie-Christine Horn tout crachée, elle sait prendre son lecteur par les tripes, on ne sort jamais indemne de ses livres. Si vous comptiez prendre ce livre avec vous dans votre valise afin de le lire tout en vous prélassant au bord de la piscine, suivez mon conseil, reposez-le et choisissez un autre pour faire cela.

« Le cri du lièvre », est l’histoire de trois femmes qui apparemment n’étaient pas prédestinées à se rencontrer et dont le seul point commun probablement et d’être confronter aux violences conjugales.
Manu : l’héroïne principale qui lasse des violences quotidiennes de son mari se réfugie un temps dans la forêt, le seul endroit où elle se sent sereine.
Nour : l’infirmière Libanaise, battue également par son mari.
Pascale la gendarme qui ne supporte plus les interventions pour violences conjugales pendant son travail.
Trois femmes totalement différentes de caractère mais bien déterminées à faire justice elles-mêmes pour les violences subies dans ce livre.

Marie-Christine Horn – Le cri du lièvre – BSNpress

Horrora borealis de Nicolas Feuz

IMG_4233

Alors que sa femme se bat contre une maladie dans un lit d’hôpital, Marc Boileau, négociateur pour la police, reçoit un appel d’urgence. Une fusillade a éclaté durant un concert du Festi’Neuch, le festival de musique de Neuchâtel.  Sur un coup de folie, un homme nommé Walker aurait abattu plusieurs personnes et aurait pris un homme en otage. Le forcené ne veut parler qu’avec lui. Pour quelle raison, il ne le sait pas.

Arrivé sur place, un inspecteur de la police Finlandaise lui apprend que l’otage, qui est recherché dans son pays, et le preneur d’otage se connaissent. Car Walker durant son enfance est allé en vacances en Laponie avec sa famille.
Durant les négociations, une seule question aura son importance : Qu’est-ce qui s’est passé en Laponie ? … La réponse risque bien de vous surprendre.

Nicolas Feuz nous offre un polar dans toute sa splendeur avec une intrigue à vous couper le souffle!

Nicolas Feuz –  Horrora Borealis – the Bookedition.com

(réédité aux éditions  le livre de poche)

signature