Pop-corn girl de Laure Mi Hyun Croset

Elle est naïve Emma et comme tous les ados de son âge et elle se trouve bien à l’étroit dans ce Genève aux idéaux calvinistes. A 16ans, elle rêve d’Amérique et de vivre comme dans un clip de MTV.
Candide Emma, qui voudra le temps de son séjour vivre comme une ado typique américaine de son âge, être parmi les filles les plus populaires du lycée, devenir pom-pom girl et même perdre sa virginité dans les bras du si séduisant capitaine de l’équipe de foot.

C’est en nous plongeant dans la peau d’une ado que Laure Mi Hyun Croset a choisi de nous faire découvrir la vraie vie aux États-Unis.  Sa banlieue huppée aux petites maisons colorées comme dans la série Desperate Housewifes et ses habitants, sa malbouffe, son obsession de perfection, etc.  
Ce choix risqué mais indispensable à la réussite de son roman, l’a contrainte à penser et utiliser le vocabulaire d’une jeune fille de 16ans. Ce qui a malheureusement à fait paraître son écriture trop simple et édulcorée pour certains.

Laure Mi Hyun Croset – Pop-corn girl – BSNpress

Le beau monde de Laure Mi Hyun Croset

IMG_2524

Cela fait des mois que Louise Jeanneret prépare son mariage avec Charles-Constant de Cotton de Puy-Montbrun. Le choix du traiteur, de la salle, le plan de table, de la musique, et de la robe, il faut absolument que tout soit parfait car le moindre détail a son importance ! Mais finalement, munie de sa petite valise à roulettes, elle décide de prendre la poudre d’escampette et de laisser en plan son fiancé devant l’autel.

Était-ce la tension des préparatifs qui était trop lourde à supporter pour elle ? A-t-elle simplement eu peur de perdre sa liberté ? Peut-être simplement que c’est dû à ses origines modestes ? Elle, l’enfant trouvée qui épouse un homme de la haute-bourgeoisie française a-t-elle craint de ne pas être à la hauteur de ses noces ?

Pour ne pas perdre la face, devant les 500 convives et aussi pour ne pas gaspiller l’argent de l’organisation de cette somptueuse noce, les parents du marié décident de maintenir l’apéritif et même le repas. Quitte à prendre le risque que les gens plus modestes se mélangent avec les nantis !

Et aux grès des conversations les langues se délient, et une question demeure dans les esprits des convives : Au fond, qui est Louise ?
Une fille d’origine populaire qui a fait toute seule son éducation ou une monstrueuse arriviste ?
Une femme passionnée ou une femme complètement cinglée ?
Une amie fidèle ou une manipulatrice ?
Une amoureuse sincère ou une vulgaire opportuniste ?

Laure Mi Hyun Croset, nous offre un magistral roman ! Plus qu’un roman, c’est presque une étude sociologique du comportement des différentes couches sociales en société qu’elle retranscrit avec son écriture si délicate et fine.  Un pur délice.

Laure Mi Hyun Croset – Le beau monde – Éditions Albin Michel