Morceaux de Sacha Després

IMG_4073

Dans un futur apocalyptique et très hiérarchisé où il est interdit de rêver, les gens en bas de l’échelle sociale se nomment « les morceaux » et sont élevés afin d’être consommés par le haut de la pyramide, les « gras ». Mais quelques femelles chanceuses auront une autre destinée : elles seront soit reproductrices, soit femelles de compagnies des gras les plus aisés.

Idé Fauve et son frère Lucius sont des morceaux de choix destinés à être vendus au « Directeur Du Sent », le gras le pire de son espèce. Pendant que sa sœur devient l’esclave sexuelle préférée de son propriétaire, Lucius est assigné en cuisine. Il dépèce, ébouillante, découpe le corps de ses congénères qui serviront de pitance à son maître, il est «mactador».

Dans cette vision de l’enfer que nous livre Sacha Després, il y a une once d’espoir caché profondément dans l’un des personnages et qui ne demande qu’à jaillir pour que tout redevienne comme avant.
Mais qu’y avait-il avant l’apocalypse ? Rien de plus que ce que nous vivons maintenant : surconsommation, violence, barbarie, inégalités, famine, etc…
Après la lecture de ce livre, vous regarderez le contenu de votre assiette différemment !

Je ne suis ni végane ni végétarienne mais ce que l’on appelle une omnivore raisonnable.Je respecte, et j’admire le véganisme qui respecte encore plus l’environnement et la vie animale.  Ma consommation de viande est modérée et limitée. Pour moi, la consommation de viande doit se faire dans le respect de l’environnement et des animaux (éviter les souffrances inutiles et les animaux qui n’ont jamais vu un brin d’herbe de leur courte existence). Je ne mange pas de la viande tous les jours, je privilégie la qualité à la quantité.

Sacha Després – Morceaux – Editions l’Âge d’Homme

signature

Ô vous, soeurs humaines – Mélanie Chappuis

IMG_1720

Rivalités, solidarités, dualités, complicités, fidélités et vanités. Les rapports entre femmes sont parfois complexes.
La mère vieillissante qui envie la beauté de sa fille devenue une femme. (Rivalité)
La femme qui prend soin de la migrante épuisée par son long voyage.(Solidarité)
La mère qui est jalouse de la place que prend sa fille dans le coeur de son mari. (Dualité)
La femme sous sa burka et celle en mini-jupe qui ne sont pas si différentes. (Complicité)
Les soeurs que tout oppose et qui reste en contact. (Fidélité)
Les deux mamans qui obligent deux fillettes à être amies pour la vie. (Vanité)

Mélanie Chappuis a su rendre avec tellement de délicatesse et justesse ces moments, parfois tendus mais souvent remplis de tendresse et d’amour entre femme.
Ce livre parle simplement de la vraie vie, car nous avons toutes été un jour ou l’autre confrontées à ses sentiments avec une autre femme, qu’elle soit notre mère, notre soeur, notre collègue, notre amie ou simplement une inconnue croisée dans la rue.
Un livre que je conseille de lire à toutes les femmes….et même à tous les hommes!!

Mélanie Chappuis -Ô vous soeurs humaines – Editions Slatkine & Cie

signature